Vidéo

Lytro l’appareil photo qui révolutionne la notion de focus

Lytro l’appareil photo qui révolutionne la notion de focus

Lytro commercialise désormais le premier appareil photo numérique à technologie plénoptique. Orienté grand public,  à 499$ pour la version 16GB (750 photos)  et 399$ pour la 8 GB (350 photos), l’appareil s’affranchit de la notion de focus, en prenant en une seule photo de nombreuses informations pour permettre à l’utilisateur de choisir lors de sa visualisation les zones sur lesquelles il désire faire le point.

En supprimant l’autofocus, le Lytro n’utilise pas de moteur dans l’objectif et donc permet la prise de vue sans temps de latence, la photo est instantanée.  D’ailleurs le design de l’appareil est minimaliste : un bouton pour la prise de vue, un bouton pour le zoom (x8), un petit écran en guise de visée et un bouton d’extinction, le tout enfermé dans un petit boitier rectangulaire en aluminium anodisé.  Le Lytro existe en trois couleurs, le rouge étant réservé à la version 16 GB.

Du coté purement technique, la jeune entreprise californienne ne donne aucune information sur le type du capteur et la résolution utilisé, il faut avouer qu’en y regardant de plus près on est plus près de la résolution d’un webcam que d’un APS-C. Le Lytro utilise une focale fixe f/2.0. D’après ses constructeurs il offre de bonnes performances, même en faible lumière.

Le Lytro utilise un format de fichier propriétaire, le logiciel livré avec l’appareil ne fonctionne actuellement que sous environnement Mac. Au delà d’offrir une mise au point réglable sur la profondeur, Lytro planche déjà sur une version 3D de sa caméra qui devrait voir le jour l’an prochain.

Utilisez votre souris pour sélectionner une zone de l’image et comprendre le fonctionnement du Lytro.

 

 

 

 

Lytro est disponible uniquement pour le marché américain, et pour le reste du monde dés 2012.

Source et Images Lytro

L’Amerique vue du ciel en time-lapse

Une superbe vidéo en time-lapse filmée depuis l’espace à partir de la station internationale ISS. Le film commence au dessus de l’océan Pacifique, pour survolé l’Amérique du Nord et du Sud pour finir en Antarctique. On survole tour à tour les villes de Vancouver, Seattle, Portland, San Fransisco, Los Angeles. Phoenix et Mexico. On distingue aussi la ionosphère qui apparaît sous la forme d’une petite ligne bleue. La réalisation est de James Drake et la vidéo se compose de 600 clichés pour 62 secondes. Les images sont consultables sur le site “The Gateway To Astronaut Photography of Earth

Source : io9

6 of 6
123456