Photographie

Cercles de neige

Sonja Hinrichsen est un artiste qui habite actuellement aux états-unis, au Colorado près du Mont Werner à Steamboat Springs. L’artiste est un passionné de photo, il réalise des panoramas, mais aussi des prises de vues aériennes. Pour ces films aériens il utilise un Hexacopter, un modèle réduit radio-piloté doté de huit rotors qui embarque un Panasonic GH2.

Après des chutes de neige, Sonja Hinrichsen a dessiné des cercles dans la neige en se déplaçant, sa sculpture éphémère révèle toute son originalité vue du ciel.

Rita Hayworth

Rita Hayworth

Rita Hayworth (1918-1987), de son vrai nom Margarita Carmen Cansino.

Dés 13 ans, pendant les années noires après le Krach de 29, elle se produit accompagnée de son père en temps que danseuse. Le succès est immédiat. Elle entretient des relations difficile avec ses parents, un couple alcoolique dont le père violent abuse d’elle sexuellement. A l’age de 15 ans elle est repérée par le cinéma et après un début de carrière difficile elle tourne son premier grand film sous son pseudonyme en 1937 (criminels de l’air). La consécration va venir par “seuls les anges ont des ailes”  un film d’Howard Hawks. Elle tourne après dans de nombreux film à succès, principalement dans des comédies musicales. Elle fait les couvertures des magazines, tel que “Life” où elle apparaît à genoux sur son lit, vêtue de dentelles et satin.

Sex symbol féminin en 1940, elle était surnommée « la déesse de l’amour ».

A la fin de l’année 1944 elle tourne “Gilda” le film phare de sa carrière. Elle entretient une vie sentimentale tumultueuse, mariée à Orson Wells, elle devient ensuite princesse en épousant le  Prince Ali Khan dont les habitudes polygames vont terriblement blesser l’actrice. Après cinq mariages, elle ne connait toujours pas la félicité. Elle déclarera un jour « J’ai toujours été utilisée et manipulée par les hommes ». 

Ces films les plus célèbres sont : La belle du Pacifique, Salomé, L’enfer des tropiques, le plus grand cirque du monde, la colère de dieu, …

Commence alors le déclin ou l’actrice entretient un penchant pour l’alcool, jusqu’en 1980 ou elle est prise d’une crise de démence en plein vol, son médecin diagnostique  la maladie d’Alzheimer. Elle décède à New-York le 14 mai 1987 et est inhumée  à Los Angeles au cimetière Holy Cross.

Source : Wikipedia

Mondes Liquides de Markus Reugels

Mondes Liquides de Markus Reugels

Photographe Allemand, Markus Reugels photographie des liquides en haute vitesse, il utilise un mélange colorant gélatine pour réaliser ses images. Contrairement à Marc Mawson, il ne déclenche pas l’objectif en dessous du liquide, mais à sa surface.

Sa dernière réalisation, placer des mondes dans une bulle d’eau. Il photographie une goutte avec en fond d’écran la surface d’une planète, l’image s’imprime alors dans la goutte…

Markus Reugels vient de dépasser 1.000.000 de visiteurs sur son compte Flickr

Tokyo Time-Lapse

Samuel Cockedey  a réalisé un Time-Lapse de Tokyo, Android Dreams, qu’il définit comme un hommage à Ridley Scott et Vangelis, pour la créativité qui entoure le film “Blade Runner”.  L’auteur utilise un Canon 5D mark II et l’ensemble des vues viennent du quartier de Shinjuku.

Source : Vimeo

 

Lytro l’appareil photo qui révolutionne la notion de focus

Lytro l’appareil photo qui révolutionne la notion de focus

Lytro commercialise désormais le premier appareil photo numérique à technologie plénoptique. Orienté grand public,  à 499$ pour la version 16GB (750 photos)  et 399$ pour la 8 GB (350 photos), l’appareil s’affranchit de la notion de focus, en prenant en une seule photo de nombreuses informations pour permettre à l’utilisateur de choisir lors de sa visualisation les zones sur lesquelles il désire faire le point.

En supprimant l’autofocus, le Lytro n’utilise pas de moteur dans l’objectif et donc permet la prise de vue sans temps de latence, la photo est instantanée.  D’ailleurs le design de l’appareil est minimaliste : un bouton pour la prise de vue, un bouton pour le zoom (x8), un petit écran en guise de visée et un bouton d’extinction, le tout enfermé dans un petit boitier rectangulaire en aluminium anodisé.  Le Lytro existe en trois couleurs, le rouge étant réservé à la version 16 GB.

Du coté purement technique, la jeune entreprise californienne ne donne aucune information sur le type du capteur et la résolution utilisé, il faut avouer qu’en y regardant de plus près on est plus près de la résolution d’un webcam que d’un APS-C. Le Lytro utilise une focale fixe f/2.0. D’après ses constructeurs il offre de bonnes performances, même en faible lumière.

Le Lytro utilise un format de fichier propriétaire, le logiciel livré avec l’appareil ne fonctionne actuellement que sous environnement Mac. Au delà d’offrir une mise au point réglable sur la profondeur, Lytro planche déjà sur une version 3D de sa caméra qui devrait voir le jour l’an prochain.

Utilisez votre souris pour sélectionner une zone de l’image et comprendre le fonctionnement du Lytro.

 

 

 

 

Lytro est disponible uniquement pour le marché américain, et pour le reste du monde dés 2012.

Source et Images Lytro

Graffiti par Chris Mitchell

Graffiti par Chris Mitchell

Chris Mitchell est un photographe australien qui habite Melbourne, il fait des études techniques sur l’imagerie numérique et obtient un diplôme d’ingénieur en présentant un projet d’appareil numérique  utilisant un capteur CMOS. Il se passionne pour la photo depuis 2009 et plus particulièrement  par les prises de vues HDR.

Grafitti Lane est une vue de la rue “Rutledge lane” de Melbourne, HDR sur Nikon D70s

4 of 5
12345